Chronique cinévore: Carol

Synopsis

Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

Autour du film

Rooney Mara a obtenu le prix d’interprétation féminine à Cannes pour ce film.

Immersion dans les années 50

On va commencer par cela car je trouve que c’est le plus réussis. En effet, Todd Haynes a vraiment bien réussis à reproduire l’ambiance des années 50. On voit qu’il y a un réel travail aussi bien pour les costumes, les coiffures, les maquillages mais aussi au niveau des décors et des traitements des couleurs.

Ce qui fait qu’on se retrouve vraiment bien plongé dans cet univers et c’est plutôt une bonne chose.

Du coup, cela renforce aussi beaucoup tous les enjeux sociaux dont le film parle.

Alchimie entre actrice

J’aime beaucoup Cate Blanchett, je ne suis pas certaine de la raison (bon ok Galadriel y est pour beaucoup), je trouve qu’elle a une certaine grâce naturelle et une aura mystérieuse qui colle tout à fait à son personnage dans le film. Rooney Mara quant à elle est particulièrement touchante aussi.

Cadrage et plan

Certains plans sont très beaux et on voit que la photographie est très travaillé. Par contre il y a un truc qui m’a gêné c’est l’utilisation un peu excessive des plans à travers vitre. Je m’explique. A certains moment le réalisateur montre un personnage à travers une vitre, c’est bien fait, ça a du sens etc, le problème c’est qu’il y a vraiment beaucoup de plans comme ça et à un moment je me suis un peu dit “bon on peut voir une actrice sans une vitre dégueu devant la face ou pas?!”

Pour résumer c’est un film assez sympa avec des actrices vraiment géniales et une réalisation originale. Bon après c’est un film un peu lent où il ne se passe pas grand chose mais si vous aimez les films d’époque avec des enjeux amoureux et sociaux, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *