The curse de Marie Rutkoski

Titre : The curse

Auteur : Marie Rutkoski

Edition : Lumen éditions

Pages : 464 pages

Résumé :

Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la ” malédiction du vainqueur ” : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Mon avis

Ce livre, je l’ai eu dans ma kube du mois de juillet. J’ai été ravie de pouvoir le lire parce que j’avais vraiment flashé sur la couverture et que l’histoire me paraissait intéressante.

Et je n’ai pas été déçue. L’univers est complexe et intéressant bien que assez similaire à d’autres romans du même genre. J’ai aimé le lien qui se tisse entre les personnages. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Kestrel, son côté battante et ses remises en question.

La fin est assez inattendu mais tease assez bien ce que pourrait être la suite.

Ce n’est pas réellement un coup de coeur mais presque.

La traduction de la suite sort mi-septembre et sans pour autant me précipiter dessus j’avoue que j’ai hâte!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *