C’est lundi, que lisez vous? #6

Hey!

Comme (pratiquement) tous les lundis je vous retrouve avec un bilan de mes lectures de la semaine pour le rendez vous initié par Malou et repris par Galleane.

Cette semaine j’ai lu

A court of mist and fury de Sarah J Maas qui est la suite de a court of thorns and roses dont je vous ai parlé ici. J’ai profité de mes vacances pour me lancer dans cette lecture en anglais et ça a été un véritable coup de coeur. J’espère vous en parler bientôt.

Sinon si je triche en étendant à la semaine d’avant (puisque étant en vacances je ne vous avais pas fait d’article), j’ai lu Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Sáenz, The summer I turned pretty de Jenny Han et the mortal instruments l’ange mécanique de Cassandra Clare.

 

Ce que je suis en train de lire

The Curse de Marie Rutkoski qui pour l’instant me plait pas mal même si j’ai un peu peur d’être déçue si ce que j’imagine pour la suite arrive…

Le résumé : “Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la ” malédiction du vainqueur ” : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple

 

Ce que je lirai ensuite

Peut être shades of magic de V.E Schwab parce que ça fait longtemps que je l’ai acheté. Et ensuite je me relancerai dans The mortal instruments.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les outrepasseurs tome 1 de Cindy van Wilder

Titre : Les Outrepasseurs : les héritiers

Auteur : Cindy van Wilder

Edition : Gulfstream éditeur

Pages : 352 pages

Résumé : Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout.

Mon avis

J’ai mis du temps à vous parler des outrepasseurs parce que j’ai eu du mal à organiser mes idées pour vous faire une revue digne de ce nom.

Déjà je tiens à remercier encore une fois mon amie Sylvie qui m’a offert les trois premiers tomes pour mon anniversaire. Les éditions sont très belles et je suis ravie de les avoir dans ma bibliothèque.

Au début de notre lecture, on découvre Peter, un adolescent qui va découvrir un certain nombre de choses sur son identité, ses origines et en même temps découvrir que la magie et certaines créatures existent. Ce début est comme beaucoup de début de romans de fantasy. J’ai forcément accroché parce que j’ai reconnu les schéma habituels d’un univers littéraire que j’aime et aussi parce que cela se passe à Londres.

Puis, on plonge dans la deuxième histoire du livre, celle des ancêtres de Peter et de ses camarades qui commence dans les années 1207. Notre plongée est comme celle de Peter, soudaine, complexe et foisonnante. Ces chapitres durent longtemps (plus de 50 pages) et les passages dans le présent ne font qu’entrecouper brièvement ces passages.

La véritable histoire est donc celle des habitants du village de Villeneuve de Maupertuis. Au début cela m’a surpris, j’ai même eu peur d’être perdu et finalement j’ai totalement accroché à cette plongée dans la France médiévale, son quotidien et ses croyances. L’histoire est tellement intriguante et tellement prenante que l’on a du mal à lâcher son livre. On veut savoir qui? quand? quoi? comment? pas dans le sens où on ne comprend rien à l’intrigue mais plus dans celui où on veut explorer et approfondir notre connaissance d’un univers.

Si j’ai aimé toute la partie dans le passé qui nous permet de poser les bases de l’univers de ce cycle, j’ai eu du mal à faire le lien avec Peter. Évidemment, cela va surement être expliquer plus en détails dans les tomes à venir.

Je vous conseille bien entendu la lecture de ce livre que j’ai vraiment aimé et surtout si au début la plongée dans le passé vous perturbe, accrochez vous parce que la suite vaut réellement le coup.

Ah, j’allais oublier un truc important, l’auteure est belge et si je ne dis pas de bêtises, le français est donc la version originale du livre et ça se sent dans la lecture. en plus de nous offrir un univers complexe et foisonnant elle a un réel talent d’écriture que j’ai été ravie de découvrir en VO. (et d’ailleurs j’ai beaucoup trop hâte de découvrir son nouveau roman la lune est à nous qui sort le 14 septembre)

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 bonnes raisons de lire the mortal instruments

Parce que Magnus Bane est juste le meilleur

Non franchement, le grand sorcier de Brooklyn a très très vite gagner mon coeur et ses apparitions dans les romans sont toujours géniales.

Parce que la fin du premier tome va vous faire vous arracher les cheveux

Sérieux? Non mais genre vraiment? Cette fin c’est une véritable torture mais il faut y croire et persévérer XD

Parce que les runes c’est stylé

Bah ouais, c’est un peu comme des tatouages mais qui donnent des pouvoirs trop stylés genre guérir, être silencieux etc

Parce que Isabelle a un fouet

Du coup je la vois un peu comme une sorte de Wonder Woman avec le lasso doré. Et que du coup les combats sont stylés.

Parce qu’on y retrouve pleins de créatures différentes

Vampires, loup garous, sorciers, elfes et évidemment les chasseurs d’ombre

Parce que les couvertures sont belles

Bon ok, c’est une excuse un peu naze, mais quand même elles sont super belles!

Parce que quand on finit un livre il y en a toujours un autre XD

La série principale est constituée de 6 livres, les origines de 3, la série renaissance a dejà 2 livres à son compteur. Et à cela s’ajoute les livres secondaire (un codex, un livre illustré, un manga, des livres regroupant des séries sur des personnages secondaires…) et ça c’est juste le bonheur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

la box Kube #2 juillet 2017

Je vous ai déjà parlé du principe de la box kube ici.

C’est une box littéraire dans la quelle on retrouve un livre sélectionné par un libraire à partir d’un questionnaire rempli par nos soins accompagné de goodies.

Dans la kube du mois de juillet on retrouve donc preface le magazine de la kube, un éventail, un tote bag, des dessous de verre, une couverture pour livre de poche, le thé du mois et un petit livret j’ai lu.

Dans mon questionnaire j’avais dit avoir envie d’évasion et de romance pour me détendre et le libraire Kube a choisis the Curse de Marie Rutkoski.

Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la ” malédiction du vainqueur ” : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

J’étais ravie de trouver ce livre dans ma kube parce qu’il était sur ma wishlist depuis longtemps, du coup j’ai d’autant plus le sentiment que le libraire a une fois de plus choisis exactement ce que je voulais.

C’est la 4e box kube que je reçois et je n’ai jamais été déçue, donc je continue l’abonnement avec plaisir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’été de Summerlost d’Ally Condie

Titre : l’été de Summerlost

Auteur : Ally Condie

Edition : Gallimard jeunesse

Pages : 304 pages

Résumé : “Un an déjà que le père et le plus jeune frère de Cedar ont disparu dans un accident de voiture. Ce premier été après le drame, l’adolescente, sa mère et son frère s’installent dans leur nouvelle maison de vacances, dans la petite ville d’Iron Creek, et tentent de se reconstruire. Très vite, les mystères se succèdent: qui est le garçon bizarrement costumé qui passe chaque jour à vélo devant la maison? Qui peut bien déposer des objets sur le rebord de la fenêtre sans explication? Dans les coulisses de Summerlost, un festival de théâtre, Cedar se laisse entraîner par Leo sur les traces d’une actrice disparue dans d’étranges circonstances… “

Mon avis

La couverture de ce roman est juste tellement belle… Je n’ai pas pu résister. J’avais envie d’une lecture agréable et c’est exactement ce qu’elle a été.

On découvre Cedar, une jeune fille dont le plus jeune frère et le père ont disparu dans un accident de voiture. Pendant cet été, qui est le premier depuis leur disparition, elle va réapprendre à vivre avec cette tragédie. Pour cela, elle doit s’occuper et c’est ainsi qu’elle se retrouve dans les coulisses de Summerlost le festival de théâtre et qu’elle rencontre Leo. La façon dont le deuil est traité est vraiment touchante , on sent que les choses changent pour Cedar et elle doit réaffirmer son identité par rapport à ce drame qui ne doit pas la définir.

J’ai beaucoup aimé son rapport avec son petit frère et la relation qu’elle tisse avec Leo. Les personnages sont légèrement complexes mais jamais énervant ni injustes. Le livre est parsemé de petits détails qui font sourire (ce soap que Cedar et son frère suivent par exemple). Malgré le thème, il ne se laisse jamais aller à une gravité trop marquée et l’intrigue de l’actrice nous distrait autant qu’elle distrait Cedar.

Pour conclure, ce n’est pas une lecture inoubliable mais certainement un bon moment à passer.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Haul Juillet 2017

On se retrouve aujourd’hui pour un book haul du mois de juillet. Au passage, désolé pour la qualité médiocre de la photo…

La maison de la nuit tome 1 de P.C. Cast et Kristin Cast

Une copine m’en avait parlé et comme j’avais envie de lire un poche j’ai sauté sur l’occasion.

Résumé: ” Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres… Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : «Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit». À ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais – elle le sait – elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir.

The book of Ivy de Amy Engel

Je l’avais beaucoup vu sur instagram du coup j’ai craqué. Mais après l’avoir lu je confirme mes difficultés avec les dystopies…

Résumé : “Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche..

Geek girl 2 de Holly Smale

J’avais apprécié la lecture du premier tome et comme le 2 est sorti en poche ce mois ci, j’ai sauté sur l’occasion!

Résumé : “Je m’appelle Harriet Manners et maintenant je suis mannequin. Je sais que je suis mannequin car nous sommes lundi matin et je porte un tutu doré, une veste dorée, des ballerines dorées et des boucles d’oreilles dorées. Mon visage est peint en doré et un long fil de fer doré est enroulé autour de ma tête. Ce n’est pas ainsi que je m’habille d’habitude le lundi.

 

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

Les couvertures des romans de Virginie Grimaldi sont tellement jolies! Je n’aime pas trop ce genre de livres mais je me suis laissé tenter tout de même!

Résumé : “Tout plaquer, larguer les amarres, « prendre un aller simple pour ailleurs ». On en a rêvé, Marie l’a fait. C’est même ce qu’elle offre à son mari comme cadeau d’anniversaire, cruel mais mérité. Dans Le premier jour du reste de ma vie, Virginie Grimaldi s’attaque à l’épineux sujet de la crise féminine de la quarantaine avec un punch réjouissant. On n’oublie pas de sitôt ces trois femmes, enfin seules sur la mer, qui nous entraînent dans un tourbillon d’émotions en faisant fuser les bons mots.

 

 

 

Nos âmes jumelles de Samantha Bailly

Cela faisait vraiment longtemps que ce livre était sur ma wishlist tant j’ai lu du bien de cette auteure!

Résumé : “Sonia est la plume, Lou le crayon. Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent… Y seraient-elles parvenues l’une sans l’autre ? De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle

La sélection tome 1 de Kiera Cass

J’adore la couverture de ce livre! Bon oui c’est une dystopie et je viens de dire que j’aimais pas ça, mais je veux quand même lui laisser une chance.

Résumé : “Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cour du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles.Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

The mortal instruments tome 3 la cité de verre de Cassandra Clare

Si vous ne me suivez pas sur instagram vous ne le savez certainement pas mais je suis complètement dingue de la série de livres the mortal instruments, avec celui-ci je clos la première trilogie ^^

Résumé : “À la veille d’un affrontement ultime avec Valentin, Clary et Jace, découvre que l’amour est un péché mortel et que le passé renferme souvent de noirs secrets. La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d’Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S’introduire dans la Cité sans l’autorisation de l’Enclave n’est pas sans danger…Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d’arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d’Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?”

Bon week-end et bonnes lectures!

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est lundi, que lisez vous? #5

Coucou!

Comme (pratiquement) tous les lundis je vous retrouve avec un bilan de mes lectures de la semaine pour le rendez vous initié par Malou et repris par Galleane.

Cette semaine j’ai lu

Finding Audrey de Sophie Kinsella, une lecture en VO qui était très agréable. L’histoire était assez intéressante et émouvante. La description de l’anxiété et des modes de fonctionnement des personnes anxieuses est très bien faite. J’ai été assez touché par la justesse et la simplicité des personnages.

The motal instruments tome 3 la cité de verre de Cassandra Clare. ENFIN!

J’ai beaucoup apprécié ce tome dans lequel on découvre Alicante, la cité de verre. J’avoue que certains passages m’ont littéralement serré le coeur. Et même si j’ai très vite deviné certaines révélations, il y en a d’autres que je n’ai vraiment pas vu venir. Je dirais que j’ai encore plus aimé ce tome là que le tome 2 pour des raisons que je ne peux pas développer faute de vous spoiler mais une chose est sûre. Cette saga est merveilleuse!

Ce que je suis en train de lire

En fait, je viens tout juste de finir the mortal instruments 3 donc je n’ai pas encore commencé mon prochain livre.

Ce que je vais lire ensuite

Je pense commencer the curse de Marie Rutkoski reçu dans ma box du mois dernier dont je vais d’ailleurs vous parler cette semaine.

Le résumé : “Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la ” malédiction du vainqueur ” : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Passenger d’Alexandra Bracken

Titre : Passenger

Auteur : Alexandra Bracken

Edition : Milan

Pages : 560 pages

Résumé : À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts“.

J’avais eu ce livre dans une box mille et un livres et ça a vraiment été un coup de coeur!

Mon avis

Commençons par les personnages, j’ai au début eu un peu de mal avec Etta. Finalement, c’est arrachée à son époque, que l’on découvre véritablement Etta. Elle est indépendante et forte et on la découvre peu à peu au fil du récit. J’ai été touché par la sensibilité de Nicholas, personnage qui vit dans une époque où il n’a aucune place de par sa naissance (fils d’esclave né hors mariage). Ses luttes pour se trouver une condition et atteindre le respect sont bien mises en lumière dans ses échanges avec Etta qui a une vision contemporaine des choses. Les autres personnages, moins développés sont une palette de personnages tout de même assez complexes pour être intéressants (notamment Sophia).

L’auteur joue fortement avec nos émotions, surtout dans la construction de la relation entre Etta et Nicholas. Ce qui m’a fait mainte fois souffler d’exaspération (oui ça m’énerve quand un personnage pourrait juste parler à l’autre ce qui arrangerait les choses mais il ne le fait pas). Finalement, leurs échanges sont simples et matures, tellement évident que ce n’est même pas la peine de complexifier les choses outre mesure, ce qui est appréciable.

Le thème du voyage dans le temps est complexe et pour palier à cela, l’auteure crée un certains nombres de codes et de règles qui soutiennent le processus et le mode de fonctionnement des « voyages ». J’ai vraiment aimé découvrir plusieurs époques même si cela est parfois pour peu pages. J’ai eu une petite pensée pour Assassin’s creed et pour uncharted à un certain moment du récit. ^^

L’intrigue se complexifie au fil du récit et les enjeux deviennent de plus en plus important. Cela tient en haleine le lecteur jusqu’à la fin et bien plus encore puisque la fin est un cliffhanger de malade XD.

Je me suis empressé de commander le tome 2 en anglais (il n’est pas sorti en français). Et j’ai hâte de savoir la suite des aventures de Etta et Nicholas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 bonnes raisons de lire la duologie Six of crows de Leigh Bardugo

Les marques pages viennent de behind the pages et readandwonder

Parce que les grishas c’est trop cool

L’histoire se déroule à Ketterdam mais à travers les personnages et l’intrigue on découvre le peuple grisha (des X-men un peu, bon ok vite fait). Ils ont toute sorte de pouvoirs, et les relations entre les différentes nations de cet univers sont complexes et intéressantes.

Parce que le Barrel c’est cool

Parce que finalement, si on m’avait dit que j’allais lire un livre qui aborde la lutte de territoire de groupes de malfrats dans un quartier malfamé et adorer ça, cela m’aurait vachement étonné mais pourtant…

Parce que Kaz Brekker est cool

Lui en particulier parce que c’est le cerveau, qu’il a toujours une corde à son arc, qu’il est beaucoup trop intelligent et que d’un autre coté avec une fragilité qui le rend hyper attachant.

Parce que tous les personnages sont cools

C’est simple, du groupe des six, il n’y en a pas un que je n’aime pas. Et c’est assez exceptionnel pour être signalé puisque souvent, il y a toujours au moins un personnage qui est exaspérant ou dont on n’aime pas l’attitude ou le caractère. Là, tout en étant tous différents, et en faisant tous parfois des erreurs, on les comprend et on les aime.

Parce que les histoires d’amour c’est cool quand c’est pas le sujet principal

Déjà, parce qu’elle sont originales. Ensuite parce qu’elles ne sont pas trop mises en avant. Et enfin parce qu’elle sont abordées d’une manière si sensible, si forte et si naturelle qu’elles nous atteignent au cœur tout de suite.

Parce que ce type d’intrigue est cool

C’est comme ces films genre Ocean eleven où tu sais à la fin qu’en fait ils avaient tout prévu. L’intrigue se met en place avec exprès des zones d’ombres qui sont ensuite éclaircies et il y a cette espèce de joie sauvage à découvrir que nos héros sont juste les meilleurs peu importe la situation. J’aime avoir l’impression qu’un héros ne va pas réussir à s’en sortir tout en attendant avec impatience le moment où je vais me dire “voilà il s’en est sorti!”

Parce que Leigh Bardugo est cool

Je vous un amour sans bornes à cette auteure tant la duologie m’a plu. J’ai vraiment hâte de découvrir ses autres livres. Certains passages m’ont terriblement ému sans qu’ils soient clichés ou de trop. Elle a le sens de la mesure et de l’émotion ce qui fait que son écriture transmet des sentiments sans mise à distance, on vit les choses et on les ressent parfaitement…

Pour finir, lisez Six of crows, vous ne le regretterez pas!

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est lundi, que lisez vous? #4

Coucou!

Comme (pratiquement) tous les lundis je vous retrouve avec un bilan de mes lectures de la semaine pour le rende vous initié par Malou et repris par Galleane.

Cette semaine j’ai lu

Le tome 1 des Outrepasseurs de Cindy van Wilder.

C’était une belle surprise et une belle découverte. J’ai apprécié les deux récits et même si j’étais un peu étonnée au début je me suis vite laissé happer. Je prends mon temps avant de lire la suite mais ce n’est pas par manque d’envie.

Le tome 1 de la maison de la nuit de P.C. Cast et Kristin Cast.

Je l’ai lu en 48h top chrono étant donné qu’il est relativement court et que j’ai bien apprécié ma lecture. Sans trouver l’intrigue vraiment original, j’ai trouvé les personnages très attachants et la mythologie intéressante.

Le tome 2 de the mortal instruments de Cassandra Clare

Qui a encore une fois été une superbe lecture. J’aime trop les personnages de cette série. J’en peux plus de certaines situations insoutenables mais bon… ^^

Ce que je suis en train de lire

Finding Audrey de Sophie Kinsella que je lis en VO.

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie
d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Pour le moment l’histoire me plait assez. Je trouve le personnage d’Audrey drôle et attachant.

Ce que je vais lire ensuite

Je crois que je vais me précipiter à Gibert pour acheter le tome 3 de The mortal instruments XD J’en peux plus j’ai besoin d’une résolution hihi

Rendez-vous sur Hellocoton !